Réhabilitation ferme en gîtes ruraux

Le premier gîte, dans l’ancienne partie habitation de la ferme, est caractérisé par une intervention minimum sur l’existant, tant pour garder le caractère de l’habitation que pour limiter l’impact environnemental. Les perspectives de locations en hiver sont limitées, ne justifiant pas une rénovation thermique importante. Le projet prévoit cependant que cette rénovation reste possible et pertinente dans une seconde étape en cas de changement d’activité.
Le second gîte nécessitant une surélévation de toiture, la gestion de apports solaires a été particulièrement soignée, ce qui lui confère une identité contemporaine marquée. La surélévation en ossature bois est construite avec des peupliers locaux. Sa conception thermique a été plus poussée, pour permettre de bonnes performances tout en limitant l’inertie permettant ainsi un chauffage rapide pour les locations hivernales.

  • Intervention minimum sur l’existant, récupération et réutilisation maximale des matériaux existants
  • Utilisation de matériaux sains et écologiques (ouate de cellulose, liège, chanvre, enduits à la chaux, bois locaux non traités…)
  • Chauffage : solaire/poêle à bois avec hydroaccumulation

Atelier viralata : Architecture écologique, maison passive, blender et impression 3D