Logiciels libres

Vous trouverez dans cette section des pages et tutoriels traitant des logiciels libres et de leur utilisation pour l’architecture.

Pourquoi le logiciel libre ? Ce n’est pas qu’une question d’argent, d’ailleurs libre ne veut pas forcément dire gratuit.
C’est le choix d’un modèle économique et social différent. C’est la garantie de l’intéropérabilité, de la possibilité de toujours pouvoir utiliser les contenus numériques de plus en plus nombreux. Et en plus ce sont des solutions stables et performantes.
D’autres en parlent mieux que moi, c’est par ici par exemple ou encore ici.

Mon bureau libre :

Vous trouverez ci-dessous une liste des logiciels que j’utilise régulièrement  (la plupart tournent aussi sur les autres systèmes d’exploitation):
Ubuntu: c’est une des nombreuses distributions GNU-Linux, celle que j’utilise. Son principal avantage est la facilité de l’installation et la reconnaissance automatique de la majorité du matériel informatique que l’on peut avoir.

Blender: Logiciel de 3D tout simplement fantastique. Je ne peux pas m’en passer pour l’esquisse, la modélisation et les rendus d’archi (et je n’en utilise qu’une infime partie). Forcément, comme tout outil puissant et complet, la prise en main est un peu ardue. Besoin de conseils en français sur blender, allez faire un tour sur le BlenderClan.

OpenOffice: Tous les outils bureautiques libres et gratuits. Un peu une usine à gaz comme son concurent. Mais il a l’avantage de la compatibilité des fichiers doc et xls.

The Gimp: Tout ce qu’il faut pour traîter ses images et retoucher ses photos.

Inkscape: Programme de dessin vectoriel. Je m’en sers souvent pour la mise en page des rendus et autres images.

Gnucash: Logiciel de comptabilité très complet.

Wine: Logiciel permettant de faire tourner des applications windows directement sous Linux (Skectch’up par exemple).

VirtualBox: Logiciel permettant de faire tourner un autre système d’exploitation sous Linux. Je l’utilise pour faire tourner Archicad sous Windows sans avoir à redémarrer mon ordinateur. L’inconvénient par rapport à wine est que c’est une solution plus lente et qui nécessite une licence de windows.

Les logiciels d’architecture sous Linux

En attendant une page plus détaillée sur la problématique des logiciels d’architecture sous Linux, voici deux programmes que j’ai utilisé avant de passer à Archicad que je fais tourner avec VirtualBox:

Cycas: Ce n’est pas un logiciel libre, mais c’est un programme d’archi plutôt bien fait qui tourne sous GNU-Linux. Il est limité par rapport aux concurrents que l’on croise plus souvent en agence, mais une fois que l’on en connait les limites, il convient tout à fait pour des projets de taille modeste. Et le rapport qualité prix est imbattable. Je l’ai utilisé pendant trois ans avant de passer à un logiciel propriétaire (Archicad), principalement pour les fonctions de métrés (et plus largement ce que l’on appelle le BIM) et de mise en page.

Qcad: Un logiciel de dessin technique dont les sources sont libres. Très bien fait mais pas orienté archi du tout. Il ne travaille qu’en 2D.  Vite fastidieux à utiliser pour les gros projets. Je l’ai utilisé pendant un an pour les plans 2D, utilisant Blender pour la 3D.

Atelier viralata : Architecture écologique, maison passive, blender et impression 3D